loader image

ANAE

Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l’Enfant

AUTOUR DU NOMBRE : COGNITION MATHÉMATIQUE, DYSCALCULIE, NUMÉRATION, RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


ANAE N° 187 – Comment, en pratique, favoriser les apprentissages ?

Disponible

Dossier coordonné par É. Gentaz, Université de Genève, 

Directeur de recherche au CNRS, Directeur du Centre Jean Piaget

Comment favoriser les apprentissages des enfants dès le plus jeune âge est un véritable défi pour les parents et les enseignants (Wyss, Gvozdic, Gentaz & Sander, 2023). Les recherches montrent qu’il existe une multitude de facteurs qui influencent significativement les apprentissages el la réussite scolaire.

Déjà en 2017, Hattie a proposé un classement de plus 258 facteurs appartenant à des sous-domaines : l’élève, la classe, l’école, la famille, les programmes, l’enseignant et les méthodes d’enseignement et d’apprentissages.

Ces facteurs sont classés des plus positifs, comme « efficacité collective des enseignants », « le feedback de l’enseignant », « la formation des enseignants », « la métacognition », « les programmes de stimulation tactile », « les relations enseignants-élèves », « le statut socio-économique des parents » aux plus négatifs, comme « le manque de sommeil », « la télévision » ou encore « les punitions corporelles ». 

La mise en évidence de plusieurs dizaines de facteurs qui contribuent significativement aux résultats scolaires montre que l’analogie défendant l’idée que l’apprentissage dépendrait de quatre piliers n’est pas pertinente et, peut-être, constitue un obstacle à une compréhension fine et complexe des apprentissages (Gentaz, 2022). En d’autres termes, Venise ne repose pas seulement sur 4 piliers mais plutôt sur des centaines de pilotis !

Différents facteurs sont abordés dans ce numéro :

  • disciplinaires (lecture, écriture, orthographe, mathématiques),
  • transversaux (émotion, attention),
  • pédagogiques (socioconstructiviste, explicite), méthodologiques (design participatif, recherche interventionnelle et/ou collaborative),
  • et participants (jeunes enfants, élèves ordinaires, enfants déficients visuels).

Ceci pourrait vous intéresser

ANAE N° 140 – LE TROUBLE DÉFICITAIRE DE L’ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ (TDAH)

ANAE N° 086 – INTERVENTION AUPRÈS DE PERSONNES PRÉSENTANT DES TROUBLES GRAVES DU COMPORTEMENT. DÉFICIENCE INTELLECTUELLE ET/OU AUTISME APPROCHES COORDONNÉES : QUI FAIT QUOI ?

ANAE N° 136/137 – BILINGUISME – ASPECTS NEURO-COGNITIFS

ANAE N° 146 – LES FONCTIONS EXÉCUTIVES CHEZ L’ENFANT

151

ANAE N° 151 – LA SCOLARITÉ DE L’ENFANT DYSPRAXIQUE

152

ANAE N° 152 – L’ENFANT PRÉMATURÉ, DÉVELOPPEMENT NEUROCOGNITIF ET AFFECTIF – MÉTHODES D’INTERVENTION

AUTOUR DU NOMBRE : COGNITION MATHÉMATIQUE, DYSCALCULIE, NUMÉRATION, RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


ANAE N° 187 – Comment, en pratique, favoriser les apprentissages ?

Dossier coordonné par É. Gentaz, Université de Genève, 

Directeur de recherche au CNRS, Directeur du Centre Jean Piaget

Comment favoriser les apprentissages des enfants dès le plus jeune âge est un véritable défi pour les parents et les enseignants (Wyss, Gvozdic, Gentaz & Sander, 2023). Les recherches montrent qu’il existe une multitude de facteurs qui influencent significativement les apprentissages el la réussite scolaire.

Déjà en 2017, Hattie a proposé un classement de plus 258 facteurs appartenant à des sous-domaines : l’élève, la classe, l’école, la famille, les programmes, l’enseignant et les méthodes d’enseignement et d’apprentissages.

Ces facteurs sont classés des plus positifs, comme « efficacité collective des enseignants », « le feedback de l’enseignant », « la formation des enseignants », « la métacognition », « les programmes de stimulation tactile », « les relations enseignants-élèves », « le statut socio-économique des parents » aux plus négatifs, comme « le manque de sommeil », « la télévision » ou encore « les punitions corporelles ». 

La mise en évidence de plusieurs dizaines de facteurs qui contribuent significativement aux résultats scolaires montre que l’analogie défendant l’idée que l’apprentissage dépendrait de quatre piliers n’est pas pertinente et, peut-être, constitue un obstacle à une compréhension fine et complexe des apprentissages (Gentaz, 2022). En d’autres termes, Venise ne repose pas seulement sur 4 piliers mais plutôt sur des centaines de pilotis !

Différents facteurs sont abordés dans ce numéro :

  • disciplinaires (lecture, écriture, orthographe, mathématiques),
  • transversaux (émotion, attention),
  • pédagogiques (socioconstructiviste, explicite), méthodologiques (design participatif, recherche interventionnelle et/ou collaborative),
  • et participants (jeunes enfants, élèves ordinaires, enfants déficients visuels).