loader image

ANAE N°166 – DE L’ORAL VERS L’ÉCRIT : PARTICULARITÉS ET PRISES EN CHARGE DES ENFANTS AU DÉVELOPPEMENT ATYPIQUE

Le langage, « un instinct pour acquérir un art » disait Pinker dans un ouvrage qui, aujourd’hui encore, reste une référence dans le domaine scientifique (Pinker, 1994). Comment en effet ne pas s’émerveiller face à la rapidité avec laquelle les bébés vont maîtriser le langage ? Entre les premières intentions communicationnelles, qui interviennent vraisemblablement dès les premières interactions, et l’entrée dans la productivité du langage, aux alentours de 4 ans, l’enfant, parti de rien ou presque, parvient à maîtriser une langue dans son ensemble. Et l’enfant ne va pas en rester là. Après s’être approprié toutes les subtilités et avoir évité tous les pièges de la langue dans laquelle il baigne depuis sa vie fœtale, ce dernier, guidé par un-e enseignant-e va s’essayer au décryptage d’abord laborieux puis expert de ces formes étranges que constitue le système écrit.

Pourtant, si le développement du langage oral et l’apprentissage du langage écrit sont relativement bien documentés dans la littérature scientifique nous ne savons au final que peu de choses sur ce qu’il en est dans le cas d’enfants présentant un développement atypique. Grandir avec un trouble du développement, que celui-ci ait été diagnostiqué dès la naissance ou à des âges déjà avancés change fondamentalement le bain linguistique en modifiant à la fois la quantité et la qualité des interactions (Karmiloff-Smith et al., 2012).

Le présent dossier vise à présenter les dernières avancées de la recherche fondamentale sur l’acquisition du langage oral et écrit chez l’enfant typique et atypique. Il s’agit, en particulier, de mettre en relation les connaissances scientifiques et leurs mises en application. En réunissant des chercheurs reconnus au niveau international, ce dossier vise à présenter les dernières avancées théoriques sur le langage oral et écrit et sur les méthodes d’évaluation dans différentes pathologies. Il s’adresse ainsi tout autant aux étudiants, chercheurs, professeurs des écoles, éducateurs, cliniciens de différentes disciplines (psychologie, orthophonie, pédiatrie…). 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin